Isabelle Guinamard

Mardi 27 novembre 2012, par ISPEF // Enseignants

Isabelle Guinamard
Maître de conférences en linguistique française à l’université Lumières Lyon 2 depuis 1991 où elle a exercé les fonctions de chargée de mission pour l’Asie jusqu’en juillet 2012.
Rattachée à l’équipe « Situations de handicap, Education et sociétés » (Laboratoire Education, Cultures, Politiques, ECP-Lyon 2).

Responsabilités :
- coordination des relations internationales de l’ISPEF ;
- coordination pédagogique du L2 parcours Education, cultures, langages ;
- coordination avec Françoise Carraud du master MESFC, 1ère et 2ème année ;
- co-pilotage avec Stéphanie Colin du projet Tutorat en licence.

Partenariats internationaux :
- responsable du double diplôme master MESFC-PGCE avec l’université de Cumbria (Angleterre) ;
- responsable des accords franco-chinois avec les universités de Dalian, Bisu (Beijing), Fudan (Shanghai) et NCU (Taiwan).
- responsable de l’accord avec l’université EFL (Hyderabad, Inde).
- responsable de l’accord avec l’université de Bohème de l’Ouest (Tchéquie).

Contacts :
Université Lumière Lyon 2 – ISPEF - 86 rue Pasteur 69007 Lyon
isabelle.guinamard@univ-lyon2.fr
Bureau G408b (sur rdv par mail).

Cours et séminaires à l’ISPEF :

Licence 2 – Parcours Education, culture, langages :
- CM Histoire de la langue française :
- TD Langue française : le système graphique et son évolution.

Licence 3 – Parcours Education, culture, langages :
- CM Le lexique et son enseignement.
- TD Travaux d’études pour le mémoire (groupe interculturel).

Master MESFC :
M1 : L’orthographe et son acquisition ;
M2 : Séminaire Education inclusive et handicap (en collaboration avec Stéphanie Colin). .
Suivi de stages.

Descriptif des cours :

Histoire de la langue française (L2)

Description et objectifs :
Mieux comprendre l’évolution de la langue française en explorant son histoire ; prendre conscience des événements externes l’ayant façonnée comme de son évolution interne.
Se doter d’une connaissance des grandes étapes de l’évolution du français afin d’acquérir une capacité de réflexion sur la langue actuelle. A travers une présentation de l’histoire de la langue française et de sa situation actuelle dans le monde, en abordera de façon plus détaillée la question des origines du langage et des langues et celle des variétés dialectales.

Connaissances et compétences cibles :
A l’issue du cours, les étapes majeures de l’histoire de la langue françaises devront être connues et l’étudiant devra avoir acquis une capacité de réflexion sur les caractéristiques de l’évolution de la langue française.

Bibliographie :
Walter H. Le français dans tous les sens, Robert Laffont, Paris, 1988.

Langue française : le système graphique et son évolution

Descriptif et objectifs :
Le cours porte sur l’analyse du code graphique du français, depuis son origine jusqu’à son fonctionnement actuel, afin de définir les enjeux de la maîtrise de l’orthographe et de son enseignement.
Nous aborderons l’étude du système graphique de la langue française avec les outils d’analyse proposés par la linguiste Nina Catach et envisagerons, à travers les réformes proposées, l’évolution actuelle de l’orthographe.
Le cours s’appuiera sur un corpus de productions d’enfants, pour comprendre les problèmes que soulève l’acquisition de l’orthographe, et savoir proposer une progression d’apprentissage et une correction adaptées.
L’objectif du TD intègre également l’amélioration de la production orthographique de chacun.
Connaissances et compétences :
A l’issue du cours, l’étudiant devra être capable de classer et d’analyser les erreurs d’une production écrite d’enfants afin de justifier la correction qu’il propose.

Bibliographie sommaire :
CATACH Nina, L’orthographe française, Paris, Armand Colin, 2005.

Lexique et enseignement.

Le cours a pour objectif de développer la curiosité linguistique des étudiants, en améliorant leur compétence d’analyse des dictionnaires, et en les incitant à mener des enquêtes de terrain portant sur les expressions figées de la langue française.
L ‘étude comparative des dictionnaires de langue française permettra d’analyser la différence entre polysémie et homonymie, et d’étudier les différents critères exploités en lexicographie. Le cours sera consacré également à l’évolution du sens des unités lexicales en étudiant certaines figures de style (métaphore, métonymie, synecdoque…).
La seconde partie du cours portera sur les mécanismes d’évolution sémantique de la langue française, à travers l’étude d’un recueil d’expressions. Le cours portera plus particulièrement sur l’observation du d’expressions figées choisies par les étudiants : origine, glissements de sens et remotivation.
Connaissances et compétences :
A l’issue du cours, l’étudiant devra être capable de décrire et d’analyser avec précision un article de dictionnaire, de définir lui-même le sens d’une unité lexicale et d’analyser des expressions de la langue française.
Modalités d’évaluation :
Contrôle continu : un partiel en temps limité, un dossier réalisé en groupe, portant sur le recueil et l’analyse d’un corpus d’expressions figées, avec proposition d’application pédagogique.
Bibliographie :
Nouveau Petit Robert, Paris, Le Robert, 1993.
Lexis, Paris, Larousse, 1979.
Dictionnaire Historique de la Langue Française, Le Robert, 1998.
Rey A, Chantreau S, Dictionnaire des expressions et locutions figurées, Paris, Le Robert, « Les Usuels du Robert », 1979.
A. Lehmann, F. Martin-Berthet, Introduction à la lexicologie, Sémantique et morphologie, Paris, Dunod, 1998.

TE Interculturel

Description et objectifs :
Ce groupe de Travaux d’Etudes est destiné d’une part aux étudiants étrangers inscrits à l’ISPEF soit à titre individuel soit dans le cadre d’une coopération universitaire, et d’autre part aux étudiants francophones intéressés par un travail de comparaison entre leur culture et celle des étudiants internationaux. L’élaboration du mémoire se fera à partir de thèmes favorisant la réflexion interculturelle.
Le cours a pour objectif d’initier les étudiants à un premier travail de recherche à travers la rédaction d’un mini-mémoire, sur un thème en relation avec les Sciences de l’Education.
Il comprend des exercices de méthodologie (élaboration d’une problématique, hypothèses de travail etc) une introduction à la recherche de données et à la recherche bibliographique, des exercices de rédaction (sommaire, introduction et conclusion, plan détaillé etc).
Modalités d’évaluation :
Contrôle continu :
Mini-mémoire rélisé en groupe avec soutenance.
Bibliographie sommaire :
Quivy, R. & Van Campenout, L. (1995). Manuel de recherches en sciences sociales. Paris :
Dunod.

L’orthographe et son acquisition

Descriptif et objectifs :
Destiné à de futurs professeurs des écoles, ce cours a pour objectif de se doter d’outils linguistiques pour l’analyse des erreurs des élèves afin d’organiser un enseignement de l’orthographe adapté. Le cours s’appuie sur des exemples de productions d’enfants pour aborder les procédures d’acquisition de l’écrit par les enfants.

Bibliographie :
CATACH Nina, L’orthographe française, Paris, Armand Colin, 2005.
COGIS Danièle, Pour enseigner et apprendre l’orthographe, Delagrave, Paris, 2010.

Séminaire Education inclusive et handicap (avec Stéphanie Colin)

Descriptif du séminaire :
Dans ce séminaire seront abordées les thèmes suivants :
- Les apprentissages fondamentaux, notamment celui du langage écrit, chez les enfants en difficulté, dys et en situation de handicap (processus cognitifs, troubles et remédiation possible) dans une perspective expérimentale et en relation avec les problématiques développées dans le CM « Développement et troubles du langage écrit » dispensé par Stéphanie Colin. La surdité constituera un thème privilégié : réflexion sur la contribution possible des systèmes d’aide à la communication comme l’implant cochléaire et la langue française parlée complétée au développement du langage, approche de la langue des signes.…
- La situation des étudiants en situation de handicap dans l’enseignement supérieur et dans les structures de vie comme le Crous : analyse d’itinéraires scolaires et universitaires d’étudiants en situation de handicap, inclusion, marginalisation, éléments facilitateurs et inversement.
- On abordera également la question de l’adaptation des structures universitaires en termes d’accessibilité par exemple, ou, par rapport à la surdité, en termes des formation des interprètes en langue des signes aux concepts universitaires.
- Enfin, en lien avec certaines associations lyonnaises liées au monde du handicap visuel ou auditif, on travaillera la question de l’adaptation des lieux de vie et de travail, ainsi que la notion de culture commune.

Références bibliographiques
ANAE Approche neuropsychologique des apprentissages chez l’enfant - N°116, vol. 24, février 2012- L’apprentissage du langage écrit et ses troubles Un bilan de 25 années d’approches cognitives.
ENFANCE- N°3, vol. 59, 2007- Comment peut-on être sourd ? P.U.F.
Mazeau, M. (2005). Neuropsychologie et troubles des apprentissages : Du symptôme à la rééducation. Paris. Masson.
Transler, C., Leybaert, J., & Gombert, J.E. (2005). L’acquisition du langage par l’enfant sourd : Les signes, l’oral et l’écrit. Editions Solal.Virole, B. (2000). Psychologie de la surdité. De Boeck Université.
Delaporte, Y. (2002). Les sourds, c’est comme ça. Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris.
Gardou, C. (2005). Fragments sur le handicap et la vulnérabilité : Pour une révolution de la pensée et de l’action. Toulouse, Erès, Collection.
Poizat, D., & Gardou, C. (2007). Désinsulariser le handicap. Toulouse, Erès, Collection.