Disparition de Gaston Mialaret, fondateur des Sciences de l’Education

Mercredi 10 février 2016, par Benoît Urgelli // Evènements Education 2015-2016

Gaston Mialaret, fondateur des sciences de l’éducation, est mort à 97 ans
Voir l’article Le Monde du 09.02.2016, par Luc Cédelle

Voir aussi son ouvrage de synthèse sur les Sciences de l’Education, Ed. Que Sais-Je, 2011

ou encore l’ouvrage de synthèse dans la Collection Repères avec Eric Plaisance sur les Sciences de l’Education, 2012.

Gaston Mialaret, né le 10 octobre 1918 à Cahus (Lot), et mort le 30 janvier à Garches (Hauts-de-Seine), à l’âge de 97 ans, aura été l’une des figures les plus marquantes des sciences de l’éducation dans l’espace francophone. Il en fut même un des fondateurs, puisque c’est lui qui créa en France, en 1967, la première chaire universitaire portant cet intitulé.

Après des études de mathématiques et de psychologie, Gaston Mialaret est d’abord instituteur, à Figeac (Lot), puis devient professeur de mathématiques en collège et en lycée. Parallèlement, il poursuit ses études universitaires et, après sa thèse, met en place, en 1948, le premier laboratoire de psychopédagogie de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud.

Devenu professeur à l’université de Caen, où il enseignera jusqu’en 1984, il y crée la licence de psychologie. En 1967, avec le soutien du ministère de l’éducation, il intitule sa chaire de psychologie « chaire des sciences de l’éducation », dont il sera ainsi le premier introducteur à l’université. La même année, les deux autres seront Maurice Debesse, professeur à la Sorbonne et figure de la pédagogie depuis la Libération, et Jean Château, professeur de psychologie à l’université de Bordeaux.